D’une pédagogie de « l’entonnoir » à une du « ressort « …

Je suis d’accord avec Chris (voir son commentaire ci-dessous) en ce qui concerne la présence des personnes âgées dans les écoles (sans doute enrichissante pour les uns et pour les autres), mais au-delà des formes que cette nouvelle éducation devrait prendre,une révision de l’approche pédagogique est nécessaire et urgente. Car il s’agit de passer d’un acte de gavage (l’éducation confondue avec l’instruction) à un processus que je définis de libération des qualités des élèves, d’une pédagogie de l’entonnoir à une du « ressort » (comme le dit le scientifique et philosophe J.F.Lambert)…

Je crois que les premiers acteurs de ce processus devraient être les enseignants : beaucoup d’entre eux souffrent dans nos écoles à cause des programmes trop chargés, trop loin de la vie réelle, d’une hiérarchie inutile à l’intérieur de l’institution, de la violence des élèves à la recherche d’eux-mêmes et des limites à leur actes. Ils sont souvent démunis, ils n’ont jamais été formés à devenir des pédagogues (ou alors c’est rare), et des méthodes comme par exemple la médiation, la communication non-violente, la relaxation, etc. qui ont fait leur preuves dans la gestion de la classe sont encore loin d’être intégrées dans les écoles.

Mon intention n’est pas de refaire le monde avec une énième pédagogie, mais de fournir aux enseignants, aux élèves, et aussi aux parents et aux grand- parents des nos écoles, une formation transdisciplinaire, selon une approche éducative intégrale, qui ne sépare pas l’esprit du corps, des émotions, de l’intellect … ce que j’appelle « éducation à la joie ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.